Madiran: une appellation à (re)découvrir!!

Si le Gigondas est classe, le Madiran, je l’aime, tout simplement.
Fraîcheur et puissance, structure et soyeux, fruit et arômes tertiaires sont les promesses d’un beau Madiran.

Cette appellation fait partie de la galaxie des appellations du sud ouest, et le Madiran cohabite sur son terroir (Gers, Haute-Pyrénées et Pyrénées Atlantiques) avec le Pacherenc du Vil-Bilh, le versant blanc de l’appellation.

Issu à 70% du cépage tannat, et assemblé avec la cabernet-sauvignon, le cabernet-franc et le fer-servadou, le Madiran offre à la fois une puissance et une structure charpentée ainsi qu’un soyeux qui se développent avec le vieillissement, et qui évoque celui que l’on peut trouver dans certains Languedoc rouge.
Les Madiran « coeur de gamme » sont des assemblages tannat et cabernets, alors que les « haut de gamme » seront principalement composés de tannat.

Pour l’anecdote, le Madiran aurait été pendant longtemps le vin des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.
Et si Dieu n’est pas dans vos coeurs, vous serez peut-être sensible au fait que le tannat contient encore plus de polyphénols que les autres cépages, qui sont de puissants anti-oxydants, jouant un rôle dans la protection contre les maladies cardio-vasculaires.
De là à dire que siffler la bouteille de Madiran constitue une cure de jouvence… je laisse ce propos à  Jo le Rigolo.

Image1

 

Et je le bois avec quoi ?

Selon ZE précepte d’accord, qui veut que ce qui se cultive ou vit sur le même terroir que les vignes dont il est question se marrie bien avec, les plats typiques du sud-ouest s’accordent avec le Madiran.
Cassoulets, confits de canard, gibiers (caille, etc), seront donc en famille, auxquels s’ajoutent les viandes rouges, les plats épicés, et les desserts au chocolat et/ou aux fruits rouges.

 

Les concurrentes à la dégustation

Vu la taille de l’appellation, les bouteilles concurrentes ne se sont pas accumulées au portillon, et certaines ont même vu double, voire triple (trois châteaux Bouscassé, dont deux du même millésime…!)

Sans surprise, les vignobles Brumont était largement représenté avec deux Montus, et deux Bouscassé.

Photo 022Le premier Montus, de 2000 (50€ environ, 14€ pour un 2013 en moyenne) a donné la couleur d’entrée mais se classera dernier: malgré une certaine fraîcheur au nez, les arômes torréfiés étaient très présents, au détriment du terroir, et les tanins un peu trop asséchants.
En revanche, la cuvée Prestige de 2001 présentait un meilleur équilibre, avec une fraîcheur plus prononcée et des arômes torréfiés moins importants, et en bouche un fruit présent qui adoucissait ces derniers.
Les arômes d’arum offrent la petite originalité qui nous ravit l’odorat.

 

Photo 024 Les deux Château Bouscassé, l’un de 2008 et l’autre de 2009, illustrent très efficacement la différence que peut faire un millésime sur un même terroir.
Le 2008 offre une très belle fraîcheur, un nez gonflé de mûre et de cassis, une bouche sur le fruit qui s’enroule dans un soyeux et s’étire sur une belle longueur.
Mais le 2009 (16€) ajoute à toutes ces belles caractéristiques une amplitude au nez et une longueur en bouche remarquable, ainsi qu’une très belle acidité. Il remportera la première place de la dégustation, et s’il s’apprécie aujourd’hui, il sera probablement encore plus grand dans une dizaine d’années.
Ce qui promet…

« L’outsider » Château d’Aydie (2001, 14€ environ pour un 2010) se bat plus qu’honorablement, puisqu’il obtiendra la deuxième place, avec des notes de fruits très agréables, portés par une belle fraîcheur, et beaucoup moins de bois que les Montus.
Quant à la bouche, elle s’exprime sur des arômes d’anis et de réglisse qui glissent sur le fruit, sublimés par une acidité équilibrée et magnifiés par une jolie longueur.

Photo 025

Enfin, le Château Laffitte-Teston a été goûté, mais écarté en raison d’un défaut sur la bouteille: à part être transporté directement au sein d’une écurie, nous n’avons pas eu d’autres sensations.

 

Liens utiles

Site officiel des vins du Madiran: www.madiran-story.fr/
L
es vins Brumont: www.brumont.fr/
C
hâteau d’Aydie: www.famillelaplace.com/
Château Laffitte-Teston: www.chateaulaffitteteston.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s